J'ai un rhume

Vous éternuez à n'en plus finir, votre nez coule à n'en plus discontinuer, votre respiration est entravée... les virus du rhume s'en sont pris à vous... Trois à quatre fois par an, sous nos latitudes, les adultes sont atteints par cette maladie virale. Bien soigner un rhume banal dès le début, c'est souvent éviter les complications telles la rhinopharyngite ou la sinusite.

Le rhume est très contagieux : vous allez très certainement le transmettre par les petites gouttelettes émises en éternuant ou en toussant, à plus d'une personne de votre entourage... La contagion peut aussi se faire en serrant la main ou en faisant la bise. Ces petites gouttelettes se posent partout sans que l'on se rende compte.

Pourquoi de nouveau moi, allez-vous penser, j'ai déjà souffert d'un rhume il y a 3 mois ?

Malheureusement les rhinovirus (virus des refroidissements) sont très nombreux et différents d'où l'impossibilité d'acquérir une immunité durable. Vous pouvez néanmoins tenter de vous protéger d'une contamination éventuelle en évitant de fréquenter des locaux surchauffés ou enfumés, en vous habillant correctement lorsque vous sortez et que le température extérieure est hivernale, en consommant fruits et légumes riches en vitamines, plus particulièrement lorsqu'ils sont mangés crus ou peu cuits (les vitamines sont peu stables à la chaleur et supportent donc mal une cuisson prolongée).

Votre rhume est là... Comment vous soigner ?

Comme dans d'autres maladies virales, vous allez traiter les symptômes les plus dérangeants.

Au début d'un rhume, si vous êtes gênés par les éternuements ou par votre nez qui ne cesse de couler, vous pouvez vous faire conseiller un antiallergique ou un décongestionnant par voie orale : il existe toute une gamme de substances à effet retard qui sont extrêmement utiles puisqu'elles diminuent les sécrétions produites par la muqueuse nasale (tuméfiée et gonflée par l'atteinte virale), décongestionnent et vous permettent ainsi de mieux respirer.

Dites toujours à la personne qui s'occupe de vous à l'officine si vous êtes sous traitement médical pour un autre problème de santé et attention à la somnolence (conducteurs de véhicule ou de machines, soyez prudents !).
Les mêmes types de médicaments existent sous forme de sprays, gouttes, gels en application locale. Leur emploi ne devrait pas excéder 5 à 7 jours (dessèchement et accoutumance). Ces produits d'application locale, utilisés aux doses correctes normales, ne devraient pas produire d'effets indésirables.

Si votre rhume persiste, que l'écoulement des sécrétions est mauvais, que vous êtes gêné parce que votre nez est « bouché », vous pouvez vous soulager en utilisant des préparations à base d'eau salée : vous trouverez toute une gamme de ces produits, chez votre pharmacien, en sprays, ampoules-doses, solutions. Ils ont l'avantage d'être physiologiques, n'agressent pas la muqueuse, nettoient et hydratent. Leur emploi précoce et régulier lors d'un rhume évite souvent l'apparition d'une surinfection bactérienne plus grave et qui fera elle l'objet d'une consultation médicale (sinusite, otite, pharyngite, laryngite...). On peut y adjoindre un traitement aux mucolytiques, substances qui fluidifient les sécrétions : sous forme de comprimés à sucer, de sachets à différents dosages, de comprimés effervescents, de sirops, ces produits sont beaucoup prescrits et utilisés pour soulager les symptômes dus à un refroidissement (nez bouché, toux...).
Les inhalations de vapeur sont aussi excellentes pour hydrater vos muqueuses et décongestionner. Vous trouverez, en pharmacie, des essences à y ajouter : comprimés, gouttes, plantes.

Ces médicaments vous soulageront des symptômes les plus désagréables, ceci d'autant mieux si vous prenez les précautions suivantes :

  • mouchez-vous doucement, une narine après l'autre : en forçant, vous risqueriez, surtout si la bouche est fermée, de projeter des particules infectieuses dans votre trompe d'Eustache et ainsi contaminer l'oreille moyenne.
  • buvez abondamment, au moins 2 litres par jour (tisanes par exemple).
  • si d'autres symptômes que ceux dus au rhume devaient vous incommoder (toux, mal de gorge), votre équipe à l'officine vous conseillera volontiers comment les soulager,

Pour plus de sécurité

Demander l'avis de votre pharmacien dans les cas suivants :

  • vous avez de la fièvre, plus de 38,5 et depuis plus de 3 jours.
  • votre rhume dure depuis plus d'une semaine et son évolution n'est pas favorable : sécrétions purulentes, maux de tête, toux, mal aux oreilles, maux de gorge, problèmes respiratoires, ceci d'autant plus si vous vous êtes soigné.
  • maladie : asthme ou autre problème respiratoire, diabète, maladie cardio-vasculaire, glaucome, troubles de la fonction urinaire, de la glande thyroïde, maladie du fois ou des reins, immunité déficiente.
  • vous faites partie de nos aînés ou des très jeunes (moins de 2 ans).
  • vous êtes enceinte ou allaitez.

Cet article à été écrit par Christa Calpini

Offre du mois

Chaque mois un nouveau produit à 20%. Découvrez ici notre action Salveo de ce mois!

Profitez maintenant de notre offre du mois de NOVEMBRE!

image

-20% sur toute la gamme VICKS!

Pharmacie de garde

La pharmacie et le médecin de garde les plus proches de chez vous au numéro:

image


image