J'ai mal au dos

Un faux mouvement, une posture maintenue trop longtemps, le port de charges lourdes sont des exemples courants de causes de douleurs dorsales. Hommes ou femmes, jeunes ou vieux, dans les pays occidentaux, 80 à 90% de la population est touchée par ce mal à un moment ou l'autre de sa vie.

Très schématiquement, il faut se souvenir que notre colonne vertébrale, axe mobile de notre corps, comporte 33 vertèbres. Les disques intervertébraux assurent protection, amortissement et jouent le rôle de pivot. Le canal rachidien renferme la moelle épinière de laquelle se détachent les racines des nerfs périphériques. Ces derniers transmettent des informations aux différentes parties du corps et, à l'inverse, en reçoivent de celles-ci. Les ligaments stabilisent la colonne. Les muscles et leurs tendons représentent le support : sont concernés les muscles dorsaux mais aussi les abdominaux, importants dans la stabilisation du tronc.

Les causes des douleurs dorsales

  • Mauvaises postures en présence d'une musculature dorsale trop faible.
  • Tensions musculaires aggravées lors de stress, par exemple.
  • Lésion d'un disque intervertébral qui peut se déplacer et entraîner une hernie discale. Le ligament correspondant est touché et donne suite à un lumbago et/ou une sciatique.
  • Le lumbago est une douleur aiguë, brutale, suite à un effort ou un faux mouvement et entraînant une limitation dans les mouvements.
  • La sciatique est une douleur irradiante (fesse, face postérieure de la jambe, pied) et correspond à une inflammation ou une compression du nerf.
  • Modification des articulations vertébrales dues à l'âge : on parle d'arthrose, dont la douleur entrave la mobilité. Elle peut apparaître le matin, disparaître après la « mise en route » ou devenir permanente.
  • Surcharge, élongations ou meurtrissures de la musculature suite à un choc ou un faux mouvement.
  • Affections inflammatoires des articulations vertébrales (arthrite), des vertèbres ou de leur environnement.
  • Malformation de la colonne, fractures de vertèbres (accident ou ostéoporose par exemple), douleurs en cours de grossesse ou liées à la menstruation, métastases lors de cancer, affections d'organes internes entraînant des irradiations douloureuses (par exemple ulcère d'estomac...).L'excès de poids surcharge la colonne vertébrale.

Ce que vous pouvez faire vous-mêmes

Pour atténuer la douleur :

  • Repos : la position allongée diminue la pression sur les disques, la tension musculaire, les irritations des nerfs. Couché sur le dos, jambes fléchies soutenues par un cageot ou des coussins, le temps de repos variera selon l'affection. Adoptez la position qui vous est la plus agréable. L'emploi d'un oreiller spécial qui soutient la nuque, un bon matelas, un sommier adéquat contribuent au soulagement.
  • Soyez attentifs à la hauteur de vos talons : pas trop hauts pour un bon soutien.
  • Chaleur : elle permet la relaxation musculaire (bain, pommade, emplâtres...).
  • Froid : il anesthésie et a des propriétés anti-inflammatoires (cataplasme).
  • Médicaments : les anti-douleurs (Paracétamol, Ibuprofène, Acide acétylsalicylique, Diclofénac) sont à utiliser dans un laps de temps court, aux doses adéquates et en tenant compte des interactions possibles avec d'autres médicaments si vous êtes sous traitement médical.

Votre douleur atténuée, vous pourrez entreprendre un traitement physique visant à prévenir les rechutes et restaurer la mobilité dorsale :

  • Muscler son dos et sa ceinture abdominale décharge la colonne et ses disques : pratiquez donc régulièrement un sport (gym, natation...).
  • Consultez les programmes « Ecole du dos » qui enseignent les postures correctes (dans tous les actes de la vie quotidienne), la détente, le geste adapté à chaque situation (par exemple verrouiller le bassin lors de transport de charges lourdes).
  • Essayez de perdre les kilos en trop si nécessaire !

Pour plus de sécurité

Demandez l'avis du corps médical dans les cas suivants :

  • Votre mal de dos s'accompagne de fièvre, de frissons ou d'un mauvais état général.
  • Un lumbago ou une sciatique s'accompagnent de fourmillements, de troubles de la sensibilité et de la mobilité, de difficultés à uriner ou à aller à selles.
  • Les douleurs sont violentes, ne s'atténuent pas par automédication ou apparaissent dans d'autres articulations que celles du dos.

Cet article à été écrit par Christa Calpini

Offre du mois

Chaque mois un nouveau produit à 20%. Découvrez ici notre action Salveo de ce mois!

Profitez maintenant de notre offre du mois de JUILLET !

image

-20% sur Imodium lingual !

Pharmacie de garde

La pharmacie et le médecin de garde les plus proches de chez vous au numéro:

image


image